debvoir


debvoir
I.
Le Debvoir, Ce que chascun doibt faire selon droit et raison, Officium.
Le debvoir qu'un homme doibt à l'autre, Humanitas.
Le debvoir qu'on doibt envers Dieu premierement, et apres envers ses pere et mere, enfans et autres prochains, Pietas.
Qui rend le debvoir à Dieu, à son pere et à sa mere comme il appartient, Pius.
En gardant le debvoir envers Dieu et ses parens, Pie.
Contre son debvoir, Contra officium.
Faire contre son debvoir, Prodere officium.
S'esbransler du debvoir auquel on est tenu, Declinare ab religione officij.
Admonnester quelqu'un de son debvoir, Commonere aliquem officij sui.
Faire bien son debvoir, Officium suum colere, efficere, implere, sequi, retinere, Debito officio fungi, In officio esse, Bonam operam nauare.
Faire son debvoir envers aucun, Satisfacere alicui, Praestare officium alicui, Officio erga aliquem in re aliqua satisfacere.
Faire son debvoir envers aucun ainsi qu'on avoit promis de faire, Persoluere officium receptum alicui.
Faire tout debvoir envers son amy, Seruare omnia officia amicitiae.
J'ay fait mon debvoir envers eux, au temps de prosperité, Habuerunt officia mea in secundis.
Faire son plein debvoir et office jusques à la fin, Perfungi.
Faire tousjours son debvoir, Regionibus officij se continere.
Diligent à faire tousjours son debvoir, In retinendo officio diligens.
En faisant son debvoir, Officiose.
Qui fait du tout son debvoir, Officiosus.
Qui fait du tout son debvoir, et qui ne se voudroit en rien mesprendre, Summo officio praeditus homo.
Perseverer et continuer à faire son debvoir, Manere in officio, Munus suum tueri.
Contenir les citoyens en leur debvoir, Ciutatem in officio continere.
Entretenir aucuns peuples en leur debvoir, et la subjection d'un Roy, qu'ils ne rebellent point, Populos in officio tenere.
Tenir aucun quitte d'aucun debvoir, Officium remittere alicui.
Ne faire plus son debvoir, Laisser, ou delaisser à faire son debvoir, Ab officio discedere, vel recedere, Decedere officio, vel de officio, Intermittere officium.
Ne faire point son debvoir en quelque chose, et quasi n'aller pas droit, Claudicare in aliquo officio.
Qui ne fait point son debvoir, Inofficiosus.
Les Advocats ont tres-bien fait leur debvoir, Causidici omnia officia in causam constituerunt. B.
Faire entierement son debvoir d'une cause, Iusta patrocinij implere. Bud.
Faire entierement le debvoir de sa charge, Omnes numeros implere fungendi sui muneris. B.
Faire assez mal le debvoir de son estat ou office, Officio suo decedere. Bud.
Ne faire pas son debvoir en son office, Officium suum detrectare. B. Deesse officio.
Si mon Procureur eust bien fait son debvoir en ma cause, mes besongnes s'en fussent mieux portées, Si in mea causa procuranda cognitoris officia in articulis temporum litisque constitissent, foelicius mihi res forenses cessissent.
Ne faire pas son debvoir envers le Seigneur, Deserere obsequium. B.
Il a fait son debvoir, Functus est officio. B. ex Cic. Officium suum impleuit.
On dit qu'il fait mal son debvoir, Boni multa in eo desiderant, Eum officio suo non fungi praedicant.
Que je n'aye fait mon debvoir envers toy, Quo minus mea in te officia constarent. B. ex Liuio.
Pour plus se mettre en son debvoir, Pleniore officio functus. Bud. ex Vlpian.
Le debvoir de l'oyseau, Praecerptum, Praemorsum, Libamentum, Libamentum accipitris, vel accipitrarium, Pulpamentum quod debetur accipitribus qui praedam comprehenderunt, Pulpa debita. Bud.
Proye dont on a fait le debvoir, Praeda ab accipere libata. Bud.
Faire le debvoir à l'oyseau, Libamenta accipitri persoluere. B.
Ne point faire le debvoir, Fraudare accipitrem pulpamento suo, vel canem indagatorem suo corollario. Bud.
II.
Debvoir quelque chose, Debere.
Je te doy, Debeo tibi.
Ce que je doy, AEs alienum meum.
Voila autant que je debvoy, Conuenit numerus quantum debui. Terent.
Il doibt plus qu'il n'a vaillant, Animam debet.
Ne debvoir à nulli, In aere alieno nullo esse.
Faire ce qu'on doibt faire, In officio esse, Officium facere.
Ce que chascun doibt faire selon droit et raison, Le debvoir, Officium.
Qu'on ne doibt point recevoir, Minime accipienda.
Je deusse avoir esté Roy, Regem me esse oportuit. Bud. ex Terentio.
Il a fait ce qu'il debvoit, Functus est officio. Bud. ex Cic.
Ils ont fait ce qu'ils debvoient faire, Recte atque ordine fecerunt. B. ex Liu.
Il dit au bourreau, Faites ce que vous debvez faire, Lege agito. Bud. ex Liu.
Le temps le debvoit, Ita tempus ferebat, aut postulabat.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • devoir — 1. (de voir), je dois, tu dois, il doit, nous devons, vous devez, ils doivent ; je devais ; je dus ; je devrai ; je devrais ; que je doive, que tu doives, qu il doive, que nous devions, que vous deviez, qu ils doivent ; que je dusse ; devant, dû …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Michel Servet — (Miguel Servet en espagnol), né le 29 septembre 1511 en Aragon et exécuté le 27 octobre 1553 à Genève, est un théologien et médecin espagnol qui découvrit la façon dont le sang passe dans les pou …   Wikipédia en Français

  • Miguel Servet de Villanueva de Aragon — Michel Servet Michel Servet (Miguel Servet y Reves en espagnol), né le 29 septembre 1511 en Aragon et exécuté le 27 octobre 1553 à Genève, est un théologien et médecin d origine espagnole qui découvrit la façon dont le sang passe dans les poumons …   Wikipédia en Français

  • Servet — Michel Servet Michel Servet (Miguel Servet y Reves en espagnol), né le 29 septembre 1511 en Aragon et exécuté le 27 octobre 1553 à Genève, est un théologien et médecin d origine espagnole qui découvrit la façon dont le sang passe dans les poumons …   Wikipédia en Français

  • Servétiste — Michel Servet Michel Servet (Miguel Servet y Reves en espagnol), né le 29 septembre 1511 en Aragon et exécuté le 27 octobre 1553 à Genève, est un théologien et médecin d origine espagnole qui découvrit la façon dont le sang passe dans les poumons …   Wikipédia en Français

  • limite — [ limit ] n. f. • 1355; lat. limes, itis 1 ♦ Ligne qui sépare deux terrains ou territoires contigus. ⇒ bord, borne, confins, démarcation, frontière, lisière. Établir, marquer, tracer des limites. ⇒ borner, circonscrire, délimiter, limiter. Ce… …   Encyclopédie Universelle

  • limité — limite [ limit ] n. f. • 1355; lat. limes, itis 1 ♦ Ligne qui sépare deux terrains ou territoires contigus. ⇒ bord, borne, confins, démarcation, frontière, lisière. Établir, marquer, tracer des limites. ⇒ borner, circonscrire, délimiter, limiter …   Encyclopédie Universelle

  • billot — (bi llo, ll mouillées, et non bi yo ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l s se lie : des billots épais, dites : des bi llo z épais : billots rime avec repos, maux, etc.) s. m. 1°   Gros tronçon de bois à hauteur d appui,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • civil — civil, ile (si vil, vi l ; au pluriel l s ne se lie pas : des employés civils à tout le monde ; dites civil à.... cependant plusieurs prononcent cette s : ci vil z à....) adj. 1°   Qui concerne les citoyens. La vie, la société civile. Guerre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • marc — 1. (mar ; le c ne se prononce et ne se lie jamais) s. m. 1°   Poids de huit onces, qui sert à peser les matières d or et d argent. On prend tant par marc pour la façon de la vaisselle d argent. 2°   Le marc d or, quantité d or pesant un marc, et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.